Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boucles, découverte des quartiers niçois

par DIRPA 15 Octobre 2008, 14:01 LE BIEN VIEILLIR

Boucles, découvertes de Nice

 

François Duplessis continue ses découvertes, après son brillant article sur le Parc Estienne d’Orves, il a visité la maison de l’environnement au 31 Avenue Castellane. Venu pour découvrir les incitations à consommer moins d’énergie et à trier et recycler les déchets, il a trouvé ces boucles dans les quartiers. Il m’a aussi remis un article sur le musée Masséna et sur le Négresco dont il fréquente le salon de thé entièrement décoré de panneaux  de chêne et de tableaux et meublé avec raffinement de sièges, canapés et fauteuils de cuir.

 La verrière du Negresco

Amoureux depuis de nombreuses années de la ville de Nice où je passe une partie de ma retraite, j’ai vivement été intéressé par la publication de cet ouvrage. Edité par la Maison de l’environnement de Nice, ce document est une invitation à visiter plusieurs quartiers. Par cette invitation de ballades à pied, j’ai trouvé un guide qui m’accompagne, au gré de mes envies. En tant que photographe amateur, j’avais eu l’occasion de photographier les plus beaux immeubles de la ville au fil de mes pérégrinations. La marche à pied est un moyen simple de conserver la forme et de relever une incitation gouvernementale « les seniors se bougent ».

 

La découverte des richesses d’une ville a toujours été une passion pour moi car nous avons de très belles villes d’une grande richesse qui ne demandent qu’à être admirées. Les boucles niçoises offrent la possibilité de visiter les quartiers suivants :

 

-          Carabacel,

-          Cimiez-Carabacel,

-          Madeleine-Ventabrun

-          Musiciens-Camps Long,

-          Port-Mont Boron.

 Frise Boulevard Victor Hugo


Chaque parcours est doté d’un plan du quartier, d’une évaluation de la durée du trajet et de la distance à parcourir. Au fil de la visite les sites présentant un intérêt sont positionnés sur la carte et décrits. Selon la même démarche des notes botaniques parsèment la ballade avec une description de la végétation qui hante les lieux visités. Bien que les CCAS organisent des visites guidées, ma préférence va à ce guide qui me permet d’adapter mes sorties au temps. Sans aucune obligation et sans devoir attendre des personnes trop lentes ou trop rapides, il m’est donné de parcourir à mon rythme un circuit dont je peux modifier la durée à ma guise.

 

Visite guidée du quartier des musiciens

Le quartier des Musiciens, avec une programmation de 4 heures, contient suffisamment de richesses pour y passer plusieurs jours. Le seul Palais Masséna mérite plusieurs visites, des flâneries dans sa magnifique roseraie, et la lecture de livres qui éclairent sur l’existence de tel ou tel monument. Masséna avait déjà donné Nice à la France au moment des guerres napoléoniennes. C’est en 1814 que Nice est devenu une prise de guerre restituée aux vainqueurs de l’Empereur. Le musée accueille des collections de peintres locaux : Bensa, Trachel, Costes, Ziem, Mossa, Fricero.


Magnifique Fricero du Musée Masséna


Il déploie ses fastes récemment restaurés avec des collections de meubles et d’ornements de style Napoléon. Après cette visite, il sera temps d’aller longer la promenade pour rendre visite au hall du Negresco. Ce hall est décoré d’une pièce unique au monde : un immense tapis rond des Gobelins. Une belle verrière met en lumière l’ensemble des œuvres rassemblées par la propriétaire des lieux : Vasarely, Niky de St Phale. Surprise au sur un côté du hall on trouve une banque « Populaire » qui donne un ton démocratique à ces lieux surtout fréquentés pour accéder à un restaurant 2 étoiles.

Rue de Rivoli, villa Belle Epoque


C’est ainsi que la Croix de Marbre marque une tentative du Pape pour obtenir une trêve entre François 1er (allié des turcs) et Charles Quint dont les troupes s’affrontaient alors. Ce sera l’occasion de lire « La route Pagarine » de Christian Maria qui décrit cet épisode alors que Nice appartenait à la Maison de Savoie.

Le quartier des Musiciens comprend de très grands jardins : Alsace Lorraine, Albert 1er. De nombreuses églises marquent la diversité de ces lieux de recueillement : église orthodoxe, église anglicane, église de St Pierre d’Arène, église réformée, église du Sacré Cœur.

Mais surtout de nombreux immeubles arborent des fresques, des styles divers de folies, de l’art déco sur des façades, dans les hall d’entrée ou au sommet de leur toits couronnés de rotondes. Il faut se promener lentement en allant du sud au nord et du nord au sud pour découvrir des merveilles. Les rues de Rivoli, Berlioz, Gounod, Verdi et Rossini, le Boulevard Victor Hugo sont des mines inépuisables.

 Décoration 1900 Boulevard Gambetta

C’est donc une excellente initiative de la municipalité qui devrait être suivie par d’autres visites. J’attends des fascicules sur la vieille ville, le quartier des Baumettes, le Nord de la ville avec Le parc Chambrun et le domaine Valrose, le Parc Impérial et l‘Eglise Russe du quartier Gambetta !!

 Puissent les quelques photos illustrant mon texte, vous inciter à sortir et à flaner à profiter d’une joie de vivre, que de nombreux touristes anglais et russes sont venus trouver dans votre ville.

 
François Duplessis

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page