Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Personnes Agées SDF

par CODERPA 06 6 Janvier 2007, 11:07 DEBATS

Comité Départemental des retraités et personnes âgées des Alpes Maritimes

 

LE DEBAT

 

Je viens d’être saisi d’une lettre de Monsieur Alain Bonnefoy, membre de notre

commission, concernant la situation de personnes âgées devenues sans domicile

fixe. Ce thème fait par ailleurs l’objet d’un débat politique où deux principes constitutionnels s’affrontent : ceux de l’emblème de notre République avec l’

égalité et la fraternité proclamées et d’autre part l’affirmation du respect du droit

de propriété.

 

Je te prie de trouver ci-joint copie du courrier adressé à Christian ESTROSI par

Daniel CASTELLANI Secrétaire Général de l’USR CGT 06 pour améliorer le guide

du Bien Vivre édité par la Conseil Général. J’espère qu’il demandera à Monsieur BLAISE

que nous avons rencontré le 14 novembre 2006. Il a dans son ordinateur toutes les

informations indispensables pour effectuer ce travail et que nous pourrons collaborer.

 

Je profite de ce courrier pour t’informer que dans Nice Matin du 1er décembre dans la

rubrique « social » un article qui débute ainsi : « les retraités descendent dans la rue ….

Pour y dormir ….. Des personnes âgées qui ont une trop petite pension pour pouvoir se

loger en sont à dormir dehors.

 

Cette nouvelle population représente 7% des 719 personnes secourues par le 115 (soit

environ 50 personnes âgées). A côté un autre article : L’opération « Sacs de couchage »

de Lili SETTON.

Après avoir travaillé, participé pendant de longues années à la richesse de notre pays et

avoir en remerciement un sac de couchage pour dormir dans la rue ! …..

Il y a de quoi avoir les cheveux qui se dressent sur la tête,  même quand on a plus de cheveux.

Que peux faire le CODERPA ?

L’aide personnalisée au logement (APL) doit permettre de payer une grande partie du loyer ?

Le CODERPA peut-il intervenir ? votre mission le permet elle ?

Une bonne nouvelle quand même pour les personnes âgées : Le gouvernement voulait fermer massivement des lits en long séjour, la mobilisation des gériatres, des soignants, des élus de gauche l’a fait reculer. Ce projet de réforme a été concocté sans bruit au ministère de la Santé.

Après avoir affirmé en haut lieu que les 2/3 des 80 000 patients hospitalisés dans les unités de longue durée (SLD), des hôpitaux n’y seraient pas à leur place, la solution proposée : fermer ces lits et les reconvertir en places dans les Etablissements d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), censés être plus adaptés.

Un grand nombre des 1044 unités de long séjour étaient condamnées …..

 La mobilisation a finalement contraint le gouvernement à suspendre son projet, mais beaucoup reste à faire pour relever le défi sanitaire du vieillissement.

En réponse à cette lettre ma position personnelle est d’appuyer une revendication sur des éléments chiffrés. En deuxième lieu notre commission peut améliorer les choses au plan local mais reste inefficace si elle fonctionne en vase clos. C’est la raison pour laquelle la bataille à mener est une bataille de conviction et d’explication. Nous devons être neutres au plan politique car la situation actuelle est une construction où de nombreux gouvernements différents ont œuvré.

Notre Commission peut faire apparaître les éléments suivants :

 Revenus fiscaux 2000

 

 

 

Revenu médian

 

 

1er décile

 

 

9ème décile

 

 

Dispersion

 

 

Alpes Maritimes

 

 

14318

 

 

4422

 

 

30583

 

 

6.9

 

 

PACA

 

 

13409

 

 

3861

 

 

28098

 

 

7.3

 

 

France métro

 

 

13999

 

 

5152

 

 

28657

 

 

5.6

 

 

 

 

Niveau de vie moyen en fonction de l’âge  

 

 

 

1996

 

 

2001

 

 

60 ans

 

 

15100

 

 

16010

 

 

60 à 69 ans

 

 

15500

 

 

16800

 

 

70 ans et +

 

 

14730

 

 

15380

 

 

Nota. La progression du pouvoir d’achat est inférieure à celle du coût de la vie sur ces 5 ans. La progression du coût de la construction sur une seule année est supérieure à la progression du pouvoir d’achat des retraités sur 5 années.

 Le classement des communes du 06 pour le 1er décile

 

 

 

Plus faible revenu

 

 

 

 

Plus fort revenu

 

 

Nice

 

 

4687

 

 

Mandelieu

 

 

8255

 

 

Vallauris

 

 

4278

 

 

La Trinité

 

 

8454

 

 

Vence

 

 

4476

 

 

Villeneuve Loubet

 

 

7685

 

 

Nota. Le revenu moyen du 1er décile du 06 était de 5835 euros par an

 

La baisse progressive des revenus des personnes âgées a été accentuée ces dernières années par :

-          la désindexation des retraites vis-à-vis des évolutions salariales

 -          des augmentations continues des prélèvements sociaux : CSG-Mutuelles, qui ont neutralisé les progressions des retraites,

 -          une suppression de l’abattement des 10% pour les retraités, remplacé par un montant forfaitaire,

 -          une volonté de limiter le montant des retraites de réversion (alors qu’une personne seule a plus de charges fixes),

 -          un allongement des durées de travail avec des pénalisations pour les carrières incomplètes qui touchent les femmes plus que les hommes à cause des naissances et de temps partiels (bien que ce facteur démographique très favorable au pays soit si mal récompensé).

 

Elle peut aussi demander à ses membres d’affirmer au plan national certaines revendications, reprises par le Comité National des Retraités et personnes âgées, en 2006.

 Elle peut aussi demander des augmentations des retraites dans le cadre de la Semaine Bleue ce qui a été le cas en 2006.

 

Toutefois notre commission ne peut pas tout et la défense des Retraités pose un problème particulier dans la mesure où se développe progressivement un climat anti-retraités. Les retraités coûtent trop cher aujourd’hui et plus encore demain. C’est bien le discours que nous entendons tous les jours et il va en sens inverse de nos préoccupations !

 En ce qui concerne les sans logis. Le CODERPA 06 a témoigné de sa solidarité vis-à-vis des accidentés de la vie lors de la quinzaine de mobilisation organisée par FNATH. Les accidentés de la vie perdent leur emploi, puis leur logement face à l’insuffisance de l’allocation qui leur est accordée. Une campagne massive de distribution de simili cartes d’électeurs sur les pare-brise des véhicules a été un moyen d’influencer les pouvoirs publics. Cette carte était intitulée « carte de laissé pour compte » et mentionnait le montant de l’allocation mensuelle. Il y a quelques jours, le Ministre de la Santé a annoncé une revalorisation des allocations, en réponse à ces manifestations dans toute la France.

 

On voit donc que la solution de nos problèmes passe bien par une mobilisation et une campagne d’information et de sensibilisation du public. (Voir le compte-rendu sur ce site de notre visite à la FNATH du 8 novembre avec MM. Marpinaud et Muller)

 Comme nous sommes entrés en campagne électorale la situation des sans logis fait l’objet de nombreuses prises de positions dont il faudra mesurer la valeur à l’aune des lois et circulaires d’application (25% des lois restent inappliquées faute de ces circulaires). En tant que Personnes Agées nous détenons l’historique, plus que toute autre catégorie des promesses non tenues, car nous en avons entendus tant et tant !

Le CODERPA peut montrer que la baisse programmée des retraites aura de terribles conséquences pour les finances locales qui héritent de nouvelles responsabilités. Le recours à l’APA sera de plus en plus fréquent tandis que les finances locales ne sont pas forcément les plus équitables au plan de leur recouvrement. Il faudra aussi penser à une péréquation de leurs finances dans le cas où nombre de retraités choisissent de vivre dans quelques départements du Sud. De ce fait de nombreux autres départements ne participent pas équitablement à ces dépenses !

 En conclusion, je souhaite que d’autres intervenants prennent aussi la parole, dans un débat qui ne fait que commencer.

 

Guy Muller

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page